Aujourd’hui : Le vaccin accessible à d’autres travailleurs de la santé

La Tribune

vendredi 8 janvier 2021

Aujourd'hui

Ce qu'il faut savoir ce matin.

Bonjour à tous!

Le CIUSSS de l'Estrie-CHUS a ouvert la vaccination à deux nouvelles catégories de travailleurs de la santé jeudi, les employés des résidences privées pour personnes âgées (RPA) et les employés de la trajectoire COVID dans ses hôpitaux, soit les zones chaudes, urgences, soins intensifs et paramédics entre autres.

Vaccin toujours, si un employeur ne peut obliger un travailleur à se faire vacciner contre la COVID-19, il peut cependant en faire une obligation professionnelle dans les hôpitaux, CHSLD et résidences pour personnes âgées.  Avocate spécialisée en droit du travail, Me Marie-Claude Riou explique qu'une jurisprudence a été établie lors de la vaccination liée à la H1N1 en 2010 à Rimouski.

Même si le récent discours de François Legault concernant l'état d'urgence sanitaire était digne de celui « d'un bon père de famille », la politologue Catherine Côté a noté quelques faux pas qui ont pu nuire à la compréhension des Québécois face au message véhiculé.  « C'est un bon communicateur. Il s'est voulu très rassurant », admet la professeure spécialisée en communication à l'École de politique appliquée de l'Université de Sherbrooke. Toutefois, celle qui se spécialise en analyse de discours craint que la notion de couvre-feu n'ait pas été assez bien justifiée lors du point de presse de mercredi dernier.

Voici l'essentiel de vos informations

TOP 5

 

Actualités

Le vaccin accessible à d'autres travailleurs de la santé

8 janvier 2021

Le CIUSSS de l'Estrie-CHUS a ouvert la vaccination à deux nouvelles catégories de travailleurs de la santé jeudi, les employés des résidences privées pour personnes âgées (RPA) et les employés de la trajectoire COVID dans ses hôpitaux, soit les zones chaudes, urgences, soins intensifs et paramédics entre autres.

ON VOUS RECOMMANDE

 

Le fil des régions

«Elle voulait sauver le monde»

8 janvier 2021

Au fil des ans, Dre Karine Dion a sauvé bien des vies. Mais, ce ne sera plus possible, car la pandémie a fait basculer la sienne. La pression qu'engendre le virus sur le réseau de la santé a fait d'elle une victime collatérale.

***

Pour rester informé toute la journée, suivez-nous sur latribune.ca ou téléchargez notre application pour téléphone intelligent et tablette. Nos équipes sont à l'oeuvre pour vous livrer une information fiable, vérifiée, pertinente.

Bonne journée!

 

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L'APPLICATION MOBILE

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Chris Ramsey can take the heat, but what would relegation for QPR mean for black managers in the Premier League?

The Complete App Toolkit For Your Next Budget Travel Adventure

How a team of innovators overcame the odds to create water from thin air