Aujourd’hui : L’Estrie demeure en zone rouge

La Tribune

mercredi 3 février 2021

Aujourd'hui

Ce qu'il faut savoir ce matin.

Bonjour à tous!

Malgré les chiffres encourageants des derniers jours, l'Estrie restera en zone rouge le 8 février et le couvre-feu de 20 h sera maintenu. La région bénéficiera quand même de certains assouplissements annoncés mardi par François Legault, qui autorisera la réouverture des commerces non essentiels. «La bataille n'est pas finie », a tenu à rappeler le premier ministre.

Cette annonce a été accueillie par un immense soupir de soulagement dans les commerces, même s'ils ont tenu le coup avec la vente en ligne au cours des dernières semaines. « Avec la Saint-Valentin qui arrive, on espérait vraiment que la boutique rouvre tant pour les Sherbrookois que pour les affaires », se réjouit notamment Sarah Lacaille, copropriétaire de la Boutique Joséphine, rue Wellington.

Ce « petit déconfinement » a également eu l'heur de plaire dans les musées, les seuls établissements culturels qui ont reçu un feu vert en Estrie. Le Musée des beaux-arts de Sherbrooke recommencera à accueillir le public le 10 février. « C'est une excellente nouvelle», commente la directrice Maude Charland-Lallier, en ajoutant que les deux expositions temporaires présentées au moment du passage en zone rouge ont été prolongées.

Même enthousiasme du côté des centres de soins personnels et esthétiques. « Nos boites vocales débordent, tellement il y a de la demande. On est extrêmement contents de pouvoir reprendre du service et on imagine que notre clientèle l'est aussi », affirme, avec le sourire dans la voix, Marie-Claude Leduc, copropriétaire du centre de beauté Confidence. 

Voici l'essentiel.

TOP 5

 

Actualités

L'Estrie demeure en zone rouge

2 février 2021

L'Estrie restera en zone rouge encore un certain temps, tout comme 11 autres régions du Québec.

ON VOUS RECOMMANDE

 
 
Image

Jean-Marc Salvet

Le Soleil

Le plan du gouvernement est raisonnable, mais...

3 février 2021

CHRONIQUE / Certains craignent que les ouvertures annoncées mardi par François Legault permettent au virus de reprendre du poil de la bête, voire qu'elles contribuent à propager les nouveaux variants. Tout à l'inverse, d'autres pensent que davantage d'assouplissements étaient nécessaires pour donner de l'air à plus de gens qui étouffent. Ces deux points de vue sont opposés et pourtant tous deux valables.

***

Pour rester informé toute la journée, suivez-nous sur latribune.ca ou téléchargez notre application pour téléphone intelligent et tablette. Nos équipes sont à l'oeuvre pour vous livrer une information fiable, vérifiée, pertinente.

Bonne journée!

 

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L'APPLICATION MOBILE

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Chris Ramsey can take the heat, but what would relegation for QPR mean for black managers in the Premier League?

The Complete App Toolkit For Your Next Budget Travel Adventure

How a team of innovators overcame the odds to create water from thin air