La lettre du Mouvement UFC-Que Choisir - Mai 2021

Si ce message n'est pas lisible dans votre messagerie, affichez-le dans votre navigateur.

UFC-Que Choisir - La lettre du Mouvement
La lettre du Mouvement UFC-Que Choisir - Mai 2021 visu
Soutenez-nous, devenez adhérent sympathisant pour 15 euros

Rejoignez-nous : devenez adhérent sympathisant pour 15 euros

Si vous n'êtes pas déjà adhérent d'une association locale, vous pouvez rejoindre le mouvement UFC-Que Choisir en devenant un adhérent sympathisant pour 15 euros par an.

Si vous partagez notre engagement à lutter contre les substances indésirables (pesticides, additifs alimentaires, perturbateurs endocriniens, etc.) dans les produits du quotidien, à protéger vos données personnelles, à lutter contre le démarchage téléphonique, les rentes de situation et les dérives tarifaires... Faites bloc à nos côtés.

visu
visu

Nous avons besoin de vous : plus nous serons nombreux et plus nous seront forts et légitimes pour faire pression sur les professionnels et les décideurs. Pour défendre une consommation plus responsable, vous savez que pouvez compter sur nous. Aujourd'hui, nous comptons sur vous.

► Je deviens adhérent sympathisant pour 15 euros par an

visu
visu
visu
visu visu
Victoire

Carte de l'eau

Les pesticides se la coulent douce !

Votre eau du robinet est-elle de bonne qualité ? Vérifiez-le en consultant notre carte interactive. Vous pourrez également savoir combien de pesticides sont recherchés car notre étude souligne que d'une agence régionale de santé à l'autre, le nombre varie fortement, quand bien même les pratiques agricoles sont les mêmes. Sur les 705 molécules dispersées dans la nature, seules 206 sont recherchées en moyenne. Pour garantir une eau sans pesticides, l'association lance par ailleurs avec Générations futures une pétition pour définir un nombre minimal de molécules recherchées.

► Découvrez la carte de l'eau

► Signez la pétition « Pour une eau garantie sans pesticides »

visu Carte de l'eau : les pesticides se la coulent douce !
visu
visu
visu visu
Combat

Démarchage

Décret gadget ?

La loi encadrant le démarchage téléphonique prévoit un décret limitant la fréquence et les plages horaires des appels de prospection commerciale... Mais le texte soumis à consultation est une véritable passoire : plus de cinquante heures d'appel autorisés six jours par semaine ! Pire, même si le consommateur décline dès le premier appel la proposition commerciale, le démarcheur d'une même entreprise sera autorisé à l'appeler jusqu'à 4 fois par mois au total ! Indignée, l'UFC-Que Choisir alliée à d'autres associations de consommateurs a protesté contre ce projet qui légitime le véritable harcèlement marketing subi par des millions de consommateurs. Déterminée à lutter contre ce véritable fléau, et forte des 450 000 signataires de la pétition demandant l'interdiction du démarchage, l'association entend s'employer à enclencher toutes les solutions permettant aux consommateurs d'y échapper.

► En savoir plus

visu Démarchage : décret gadget ?
visu visu visu
visu

Carton rouge

Fraudes à la carte bancaire

Les banques rappelées à l'ordre

Depuis 2019, l'UFC-Que Choisir dénonce le scandale des fraudes à la carte bancaire dont les consommateurs sont au final les victimes. En effet, sur la base d'une enquête exclusive, l'association a souligné que 30 % des fraudes ne sont pas remboursées par les banques, trop souvent à partir d'arguments fallacieux. En effet, si le paiement été autorisé à partir du seul code SMS (système 3D Secure), la banque ne peut s'abriter derrière la prétendue négligence des victimes pour ne pas rembourser.

L'association a, par ailleurs, épinglé les stratagèmes des banques pour retarder au maximum les remboursements dus. L'UFC-Que Choisir avait saisi l'ACPR et la Banque de France qui viennent enfin de sommer publiquement les banques de changer leurs pratiques. Alors qu'avec la crise, les paiements à distance se sont intensifiés, et avec eux les risques de fraude, ce rappel à l'ordre était plus que nécessaire. En tout état de cause, l'UFC-Que Choisir met à la disposition des consommateurs un arbre décisionnel sur la conduite à tenir en cas de fraude.

► Retrouvez notre enquête et l'arbre décisionnel

Fraudes à la carte bancaire : les banques rappelées à l'ordre
visu visu visu
visu Les chartes pesticides invalidées
visu visu
Victoire

Agriculture

Les chartes pesticides invalidées

A l'initiative d'un collectif d'ONG, auquel l'UFC-Que Choisir appartient, le Conseil Constitutionnel a infligé un camouflet au gouvernement au sujet des chartes d'épandage des pesticides, dont la procédure d'élaboration a été jugée contraire à la Constitution. Cousues mains par et pour l'agriculture intensive, grande consommatrice d'intrants, ces chartes prévoyaient de possibles réductions par rapport aux distances minimales d'épandage de pesticides près des habitations, déjà ridiculement faibles (5 et 10 mètres selon les cultures). À la suite de la décision du Conseil Constitutionnel, l'UFC-Que Choisir, dans toutes ses composantes, a interpellé les Préfets et le gouvernement pour garantir qu'elles ne soient pas appliquées en pleine période d'épandage.

visu
visu
visu Dioxyde de Titane : vers l'interdiction européenne
visu visu
Combat

Dioxyde de titane

Vers l'interdiction européenne

Nous nous félicitons de ce que l'agence européenne de sécurité alimentaire, sur la base d'une compilation des données scientifiques, ait reconnu que le dioxyde de titane n'était pas un additif sûr, ce qui permet de maintenir son interdiction dans les produits alimentaires en France. Sur cette base, la Commission européenne a annoncé une possible interdiction au sein de toute l'Union européenne. Une victoire pour l'UFC-Que Choisir... qui mérite néanmoins d'être élargie au-delà de l'alimentaire, aux médicaments et cosmétiques.

► Lire la note de blog d'Alain Bazot

visu
visu
visu
visu visu visu visu visu visu
Conso le dise
visu visu visu visu visu visu
visu

SFR : plainte après plaintes

Excédée par des augmentations tarifaires à répétition pour des forfaits mobiles pourtant promus sans condition de durée, et répondant à la grogne de milliers de consommateurs, l'UFC-Que Choisir est passée à l'action en attaquant SFR pour pratiques commerciales trompeuses. Durant près de deux ans, l'opérateur a matraqué que son offre « RED by SFR » était garantie « pendant 1 an et après aussi » et « sans condition de durée » et même sur les réseaux sociaux que les prix étaient « garantis à vie »... avant de les augmenter de 30 à 75 % ! Alors que ce genre de pratique se généralise chez les professionnels, l'association rappelle aux consommateurs qu'ils disposent d'une arme redoutable pour lutter contre ces dérives tarifaires et réagir quand on se paie leur tête : le changement d'opérateur.

► En savoir plus

visu

Appli QuelProduit : votre compagne de courses

Déjà 100 000 personnes ont téléchargé l'application gratuite 3 en 1 QuelProduit qui permet de décrypter la composition des produits alimentaires, cosmétiques, ménagers. Il y a d'ores et déjà plus de 370 000 produits en base : 230 000 cosmétiques, 134 000 alimentaires, et 6 000 ménagers. Développée par le Fonds de dotation UFC-Que Choisir, alimenté par les dons des consommateurs, cette application entend permettre à chacun de faire la chasse aux substances indésirables parmi les produits du quotidien et surtout propose systématiquement des alternatives plus saines afin de mieux consommer.

► Télécharger l'appli QuelProduit

visu

Découvrez
tous nos combats
et actions sur www.quechoisir.org

visu

visu

Mini-crédits : maxi taux

Dans son combat contre les nouvelles formes de crédit irresponsable, l'UFC-Que Choisir a épinglé les mini-crédits sur Internet, qui est le nouvel eldorado des pratiques toxiques. Prêts instantanés de petites sommes (jusqu'à 1 000 euros), à court terme (moins de trois mois), ils échappent à la législation sur le crédit et sont présentés par les établissements comme anodins, voire bénéfiques. Pourtant, étude à l'appui, l'UFC-Que Choisir a pu constater qu'ils peuvent être jusqu'à cent fois plus chers que le prix maximum autorisé pour un crédit conso classique, et sans que les consommateurs en soient suffisamment informés ! L'association a donc attaqué 3 sites pour pratiques commerciales trompeuses, et plaide auprès du Législateur européen pour qu'ils soient soumis à la règlementation, comme le sont tous les autres crédits.

► En savoir plus

 

visu visu visu visu visu visu
visu
visu
Rejoignez-nous
pour défendre
ENSEMBLE
une consommation responsable
visu Facebook Twitter Instagram Youtube Linkedin visu
visu
visu visu
visu
visu
UFC-Que Choisir - Expert, indépendant, militant - Reproduction strictement interdite sans accord.

L'Union Fédérale des Consommateurs - Que Choisir est une association à but non lucratif.
Président et directeur des publications : Alain Bazot - Directeur général délégué : Jérôme Franck
233, boulevard Voltaire - 75011 Paris - Données personnelles - Nous contacter.

Vous recevez ce mail car vous avez accepté de recevoir nos courriels d'information, de mobilisation et de défense du consommateur, la lettre trimestrielle UFC-Que Choisir.
Adresse avec laquelle le consentement a été donné : aymentanaze.news@blogger.com.

Pour ne plus recevoir cette lettre d'information : DÉSINSCRIPTION (GÉRER SES CONSENTEMENTS).
visu

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Chris Ramsey can take the heat, but what would relegation for QPR mean for black managers in the Premier League?

How a team of innovators overcame the odds to create water from thin air

Britain's health service uses long Twitter thread to explain why it needs more black people to donate blood